Quatre soirs par semaine, pendant sept mois, le 824 heures a ouvert ses portes toute la nuit. Le contenu de chaque soirée est tenu secret, si l’on veut savoir ce qu’il s’y passe, il faut s’y rendre les yeux fermés, pas d’indication sur le line-up, ou sur les genres musicaux représentés pendant les soirées.  La direction artistique est confiée à Camion Bazar, collectif alternatif bien connu des Franciliens. « C’est un espace de liberté, un lieu néo-punk-paillette qui ne connait de limite que son obsolescence programmée : fin avril, on remballe ! »Pour seul identité, un logo et un principe : le néon rose. Rappelant, pour ceux qui sont venu faire la fête, celui installé sur le dancefloor du lieu. De là un seul mot d’ordre : le pictogramme, à décliner comme des rébus afin de faire deviner les artistes qui joueront le soir. Et un décompte : 824heures qui fuient et annoncent la fin de ce lieu le 29 avril 2018.



Création complète de l’identité visuelle, logotype, animations,  communication réseau, publicités print et web, affichage, signalétique.

En collaboration avec Samuel Sapin.